L’Afrique du Sud, nous n’y avions jamais pensé. Une amie nous propose de l’accompagner dans un petit coin de paradis. On a un mois de vacances, on voulait partir au soleil, ça tombe bien, là-bas ça sera l’été.

Jour 1 : Johannesburg – Bela Bela (164km)

Il est environ 9h30 quand on atterrit à Joburg, ça fait bizarre de se dire qu’hier encore on était à Genève.

On prend nos marques

Passage en douane avec un sud africain très taquin, ça commence bien. Nous voilà maintenant en possession des clés de notre futur acolyte de voyage. Une Golf toujours fidèle au poste. À présent il faut s’habituer à la conduite à DROITE mais Martin gère.

Après une route caillouteuse et pleine de trous au milieu du bush, on arrive dans ce petit coin de paradis : Thaba Pitsi. On est accueilli très chaleureusement par Nathalie, la propriétaire et par Max, Patate et Spotty (les chiens).

Petite visite et promenade dans « l’enclos » des chevaux, Martin a déjà trouvé son poulain : Shubaka. Magnifique coucher de soleil avec au loin les Koudous (sorte d’élan aux oreilles de souris) et le paysage des montagnes. Le vent caresse les épis de blé dorés par les rayons du soleil couchant. Première vraie bouffée d’oxygène, on est en vacances, loin de tout ce dont on n’a pas réellement besoin. Ça fait du bien.

thaba-pitsi-coucher-soleil

Jour 2 : Bela Bela

Premier vrai jour sur place. On va visité un centre de réhabilitation pour les animaux : Sondela.

Des animaux en réhabilitation

On est accueillis par un guide très sympathique et une biquette apparemment un peu retardée qui nous suivra tout le long.

Durant la visite, on a eu la chance de voir quelques oiseaux (la plupart amputé d’une aile), des mini tortues, des babybushs trop mignons, des girafes, des lynx, des pumas, un tigre blanc, deux tigres et une lionne.

Les giraffes nous ont fait bien rire avec leur langue bleue ? Premier contact avec des animaux et on était déjà hyper enthousiastes !

thaba-pitsi-babybush
thaba-pitsi-giraffe
thaba-pitsi-tigre
Sur la route du retour, on s’arrête pour manger à Waterfront : un resto hawaïen en mode surf avec une petite terrasse aménagée de sable. Vraiment très agréable !

Jour 3 : Bela Bela

Aujourd’hui, on a prévu de monter dans le bush, dans une autre partie du lodge qui est encore plus dans la nature. Aller en quad et retour à cheval : comme ça tout le monde est content !

Au coeur du bush

Le cadre est vraiment magnifique : entourés de nature et d’animaux. On est impressionnés quand on croise des giraffes sur la route.

Avec leurs longues jambes, on dirait qu’elles courent au ralenti c’est hyper élégant et beau à voir.

thaba pitsi quad
thaba pitsi giraffe
Il fait beau et chaud juste comme il faut, c’est si paisible, on se sent vraiment seul au milieu de la nature. On profite de ce moment de sérennité. Puis, on redescend tranquillement à cheval en admirant le paysage.
thaba pitsi piscine
thaba pitsi vue panoramique

Sous la voute céleste

La nuit se couche tôt ici. À 20h, on peut déjà admirer le ciel magnifiquement étoilé. Je trouve que la photo de nuit c’est vraiment inspirant, c’est calme, il faut prendre son temps et être patient. On se rend compte qu’une simple bougie peut illuminer tout une case.

Ciel étoilé Maison

Jour 4 : Bela Bela

Réveil assez tôt qui annonce une journée chargée. Premier arrêt au Wildt Cheetah Centre.

Au côté de la vie sauvage

On commence par l’interaction avec Zulu, le guépard ambassadeur. Il est « apprivoisé » et habitué aux humains mais ça reste très impressionnant d’être à côté.

À la queue leu leu pour aller caresser un des Big Five. On en oublierait presque le danger. C’est comme un gros chat mais quand, d’un coup, il tourne sa tête et nous regarde avec ses grands yeux jaunes. On se rappelle tout de suite qui est le chasseur.

thaba pitsi guépard
thaba pitsi guépard 2

En route pour la visite

Ensuite, on embarque à bord d’un camion pour la visite guidée. D’abord, on a admiré des vautours (ça peut vivre jusqu’à 75 ans). On voit également des Wild dogs, leur pelage est super original, comme si on leur avait jeté des pots de peinture dessus.

Le ranger sort alors du camion pour leur donner à manger. C’était fou la vitesse à laquelle ils se sont rués sur la viande. Le ranger est obligé de courir pour mettre la nourriture de l’autre côté.

thaba pitsi wild dog meute
thaba pitsi wild dog

On passe ensuite devant quelques pumas, des lynx, pour arriver au clou du spectacle : les guépards. Ils se déplacent tellement gracieusement. Leur pelage est comparable à du maquillage. Ils nous regardent intrigués au son des détonations d’appareil.

thaba pitsi guépard seul

Après cette proximité impressionante avec les guépards, nous reprenons la route pour d’autres aventures.

Au-dessus du vide

On se rend à Thaba Monaté pour faire de la tirolienne ! Je suis super impatiente parce que j’en ai jamais fait.

11 traversées surplombant de magnifiques paysages de verdure. Un lit de rivière asséché nous offre un spectacle unique à chaque passage. Le temps passe vite et les accompagnants sont adorables.

Nous vous recommandons vivement d’aller y faire un tour, c’est une activité qui change.

Jour 5 : Bela Bela

Ce soir on va faire un barbecue tous ensemble dans la partie du lodge qui est dans le bush. Martin et moi on part plus tôt. Du coup, on en profite pour se balader un peu et s’arrêter au mirador.

thaba pitsi plan eau

On monte au 2ème mirador pour admirer une vue magnifique à 360°. De la nature et du bush à perte de vue!

thaba pitsi mirador vue
thaba pitsi mirador vue
thaba pitsi mirador Martin
18h30, on arrive au lodge, méconnaissables, recouverts de poussière, bienvenue dans la tribu des cheveux sales !
thaba pitsi portrait poussière

Une rencontre inattendue

Le coucher de soleil n’est pas loin : on peut déjà apercevoir le ciel qui se pare de couleurs rouges-orangées. Pendant que Martin prend ses photos, je m’aventure hors du lodge et là surprise! Je me retrouve nez à patte avec une girafe, elle est immobile, illuminée par les rayons du soleil couchant, incroyable pour la photo souvenir.

thaba pitsi coucher de soleil giraffe

Jour 6 : Bela Bela

C’est notre dernier jour tous ensemble à Thaba Pitsi.

Une expérience unique

Le premier arrêt nous réserve une surprise. Thaba Manzi est une réserve qui lutte pour la protection des rhinocéros. Il y en a une quarantaine là-bas avec des zèbres, des autruches et des hippopotames.

On a l’incroyable chance de donner à manger à trois bébés rhinocéros et d’entrer dans leur enclos pour les caresser. Sur le moment, on avait vraiment de la peine à croire que c’était réel, on était sur un petit nuage !

thaba pitsi rhino

C’est l’heure de nourrir les bêtes

On se rend à Thaba Kwena pour voir cette fois les crocodiles. On se tient assez loin des barrières car ils peuvent sauter jusqu’à 2 mètres si ils voient quelque chose au dessus de l’eau. Attention aux appareils !

Sur place, la spécialité c’est les burgers au croco. Une première pour tout le monde ! C’est pas mauvais, une viande blanche qui pourrait ressembler à du poulet.

thaba pitsi crocodile
thaba pitsi crocodile
Ensuite, c’est les crocos qu’il faut nourrir. Ils sortent tous sur les rives et c’est là qu’on se rend compte le nombre qui se cachait sous l’eau. Ils sont tous entassés les uns sur les autres en attendant que le poulet leur soit jeté dessus. #crocoKFC

Jour 7 : Bela Bela – Graskop

Se séparer pour mieux se retrouver, il est temps de partir. Notre premier stop : Graskop, petite ville juché à 1’400 mètres au coeur de la route panoramique.

La route en solo commence

Départ 9h30, on découvre le pays pour de vrai cette fois-ci. Les paysages sont uniques, des plantations artificielles à perte de vue. L’horizon s’alterne de grandes plaines et de collines verdoyantes. On passe par des routes de montagne pleine de virages, puis d’interminables bout droit comme aux USA.

Sur la route panoramique Martin

Après 7 heures de route, l’arrivée à l’hôtel est la bienvenue. Graskop Hotel : derrière la façade délabrée, on se retrouve dans un très joli hôtel 3*, un hôtel décoré par des artistes. En plus de la décoration, on peut y trouver une véritable galerie d’art.

Nous vous conseillons vivement cet hôtel pour une escale sur la route panoramique. On a pu bien se reposer de la route au bord de la piscine et on a bien mangé au restaurant de l’hôtel.

Chambre hôtel Graskop
Décoration hôtel Graskop

Jour 8 : Graskop – Mica (143km)

8h réveil : On va enfin découvrir cette fameuse route panoramique recommandée par les guides en tout genre. Une route parsemée de cascades et de vue imprenables. Plusieurs arrêts sont prévus

♦ Le Pinnacle

Une vue impressionnante sur un canyon avec une sorte d’énorme rocher au milieu. En marchant un peu plus loin, on aperçoit une cascade vraiment belle. C’est interdit de la traverser mais on s’y aventure quand même. On fait les équilibristes sur les rochers pour faire les meilleures photos. La journée s’annonce bien !

route panoramique Pinnacle vue
route panoramique Pinnacle vue

♦ God’s Window

La fenêtre de Dieu :  une vue qui domine toute la vallée. On se sent tout petits face à l’horizon interminable du canyon et à ses plaines sans fin. C’est comme quand l’océan épouse le ciel : on peut voir l’infini.

route panoramique God's Window vue

♦ Lisbon Falls

Cette fois on s’arrête devant deux très jolies cascades. On sent que ça devient un peu plus touristique : on n’est plus les seuls et il y a un marché de souvenirs juste avant d’accéder aux chutes.

route panoramique Lisbon Falls vue
route panoramique Lisbon Falls vue

♦ Berlin Falls

(les noms sont attribués à la nationalité des explorateurs qui ont trouvé ces cascades). Encore une cascade mais plus petite celle-ci. Le lagon nous donne trop envie de nous baigner mais ça semble compliqué… On fait une rencontre avec un lézard très camouflé.

route panoramique Berlin Falls vue
route panoramique lezard

♦ Bourke’s luck Potholes

Cet arrêt est un peu plus éloigné des autres et aussi beaucoup plus grand. C’est hyper cool parce qu’on peut se balader « librement » à nos risques et périls entre les rochers et les petites cascades. L’eau a fait des sortes de trou dans la roche d’où le nom du site : « Les marmites géantes de Bourke ».

On peut faire de jolies photos, slow motion avec en prime une petite glissade pour moi.

route panoramique Bourke Potholes
route panoramique Bourke Potholes

♦ Three Rondavels (cases africaines)

Ce dernier point de vue est vraiment beau car on a l’impression de dominer tout le canyon, d’être sur un point culminant. Les bords sont très raides. Martin se couche sur un rocher pour faire une photo, faut pas avoir le vertige là !

route panoramique Three Rondavels vue
route panoramique Three Rondavels vue
route panoramique Three Rondavels vue

Toute cette route est magnifique et on imagine comme ça doit être beau au coucher du soleil.

 

Coup de coeur dans le bush

Arpès cette incroyable journée, on doit encore faire la route jusqu’à Mica. Pas facile de trouver notre lodge, plusieurs portails à passer, une petite route en terre pour finalement arriver à BushRiver Lodge, notre petit coin de paradis pour une nuit.

Bush Rive Lodge chambre
Bush River Lodge vue
Bush River Lodge terrasse

Il est 17h et on a rien mangé de consistant depuis ce matin, on est affamés et dans ce lodge c’est self-catering… Le propriétaire est adorable et nous prête de quoi faire une salade. On visite notre magnifique chambre avec vue sur la rivière boueuse où vivent hippos et crocos.

Plus tard, on profite de ce lieu paisible en préparant notre barbecue. Feu sur le deck, grillades, pas de moustiques, on est au paradis. Ce lodge a vraiment été un coup de coeur !

Bush River Lodge feu
Bush River Lodge petit-déjeuner

Jour 9 : Mica – Hlane Park Swaziland (347km)

On a bien rechargé nos batteries, on est prêts pour de nouvelles aventures! Un petit-déjeuner privé nous attend sur le deck, c’est vraiment calme, on se réveille au rythme de la nature.

D’un pays à l’autre

9h : nous sommes sur la route pour un nouveau pays : le Swaziland, niché en pleine Afrique du Sud. On roule, on roule, on passe de petits villages en villages, les maisons ressemblent à peine à des cases parfois.

À fond sur le champignon

Petit surprise sur la route : on se fait arrêter par la police, cachée derrière un arbre. 108km/h au lieu de 80, la police nous demande d’aller au poste de police le plus proche à 10km. Après une petite négociation, on s’en sort en payant directement sur place sans quittance 😉

sur la route police

La traversée

14h, on arrive à la frontière. On passe d’un bureau à l’autre : un tampon de départ en Afrique du Sud puis, un tampon d’arrivée au Swaziland + taxes pour le roi. Ça fait bizarre de passer une frontière comme ça. On s’imagine être un petit point qui traverse une frontière au milieu du monde.

douane swaziland
douane swaziland

Coupés du monde

On arrive à Hlane Park vers 15h. On se pose et on est tout de suite dans le bain : pas d’électricité ni de wifi. On trouve ça fun et on prend ça comme un nouveau défi. Le seul problème, c’est la réservation du prochain hôtel…

On a notre petite case à nous avec notre lampe à huile, ça a son charme. On fait le tour de la « réserve », il y a un joli point d’eau où on peut se relaxer et admirer les hippopotames barbotés.

hlane park chaises
hlane park impala
hlane park selfi

Jour 10 : Hlane Park, Swaziland

Nuit très agitée, pas de courant = pas de clim = chaleur insoutenable et bataille avec les moustiques toute la nuit.

Paradis perdu

Enfaite, dans ce parc, il n’y pas grand chose à faire… On essaie de faire quelques courses mais tout est venu par sac de 1kg.

Du coup, on retourne au lodge, on se repose, on  s’occupe mais difficile avec la chaleur étouffante dehors comme dedans.

Vers 16h30 on part pour faire un tour dans la réserve, pour essayer de voir quelques animaux : rien non plus là-bas, à croire que la réserve est une blague ou que le sort s’acharne contre nous.

Point positif du lieu : un ciel étoilé incomparable que l’on a admiré avant de dormir !

Jour 11 : Hlane Park – Saint-Lucia (296km)

Réveil 5h pour un Sunrise Tour. Au bord d’une jeep, on entre dans la partie réservée aux lions car cette réserve est bien connu pour ça !

Le roi se cache

On ne voit rien à par des vautours… on cherche et là il commence à pleuvoir, une pluie torrentielle et un orage. Là je me dis que c’est mort on ne verra rien du tout…On a pas eu beaucoup de chance.

hlane park vautour
hlane park vautour

Après deux heures à tourner pour voir des lions, on rentre bredouille.

09h30 on lève le camp, on est pas mécontents de partir car c’était un peu une déception cet endroit.

On prend la route pour changer de paysage, on en a marre du bush, on va aller prendre une bouffée d’air vers l’Océan Indien !

océan santa lucia oiseaux
On repasse la frontière, on s’arrête dans une station essence pour manger : wrap, burger, on se croirait dans une station aux USA, il y a même un accès wifi, on est trop contents haha !

Au grand large

On décide d’aller directement à Santa Lucia, ville estuaire sur la côte de l’Océan Indien. Vers 16h, on arrive dans notre nouvelle maison : Wetlands Guesthouse. Accueil 5* par Colin qui nous offre une bière et explications sur la région.

santa lucia martin portrait
santa lucia laeti échec
On fait un petit tour en « ville », c’est pas très grand. Pour le repas, Colin nous a conseillé, St Lucia Ski Boat Club, un restaurant avec vue sur l’estuaire. Ambiance sympathique, une jolie terrasse et une bonne viande.
Santa Lucia restaurant
Santa Lucia restaurant vue

Jour 12 : Saint-Lucia

Ce matin, on part pour Cape Vidal au sein de la réserve iSimangaliso, patrimoine mondial de l’UNESCO. Environ 30 minutes de voitures à travers un paysage de dunes de forêt et de savanes. On voit quelques buffle un des big fives.

Réserve route
On arrive à la plage : trop beau l’océan, ça fait plaisir, ça apaise, très sauvage
océan santa lucia plage
océan santa lucia plage pieds
océan santa lucia plage selfi
océan santa lucia plage laeti

Beaucoup de vents et de courants trop dangereux pour la baignade. Je fais trempette. Le sable nous fouette avec le vent, ça fait mal.

On repart pour se trouver un coin tranquille pour notre petit picnic, Chose faite : point de vue sur le lac quasiment desséché.

réserve selfi en couple

Au loin, un hippopotame sort de l’eau et marche seul au milieu du paysage.

Notre calme fut de courte durée : arrivée d’un car.

réserve vue hippo
Avant d’aller manger, on se pose encore une fois devant l’océan pour un petit apéro. Océan et ciel se confondent à l’horizon, les nuages sont parfaitement illuminés pour les photos.
santa lucia plage ciel
santa lucia plage apéro bière

Sushis ouhaha

Pour ce soir, on va goûter au produit de la mer chez Ocean Basket. C’est une sorte de chaîne en Afrique du Sud.

En entrée sushis, on est agréablement surpris surtout par le prix : 4.- les 12 sushis ! Plateau de la mer pour plat, on est un peu déçus mais on a passé un bon moment 😀

Jour 13 : Saint-Lucia – Durban (230km)

Dernier réveil et petit-déjeuner dans cette agréable maison d’hôtes. On galère un peu pour trouver un hôtel bien et pas trop cher à Durban.

La route est animée entre les camions, les vaches et chèvres qui traversent et les nombreux autostoppeurs. Tout ça sur une route à 120km/h.

sur la route vaches
sur la route camions
sur la route piétons

Retour à la case départ

Une fois arrivée à Durban, mauvaise surprise ! J’ai oublié nos passeport à Santa-Lucia. En tout 4h de route aller-retour pour récupérer nos passeports sains et saufs. Ouf !

sur la route arbres

Re-arrivée enfin à Durban. On dort au Three Cities Square. L’hôtel est pas trop mal au niveau des chambres, il y a un fitness mais pas de restaurant.

Après une recherche de restaurants sans succès, on va tester le Mc do ! C’était pas si mal.

Jour 14 : Durban

On ne se lève pas trop tard car la journée va être assez remplie. Petit déj à l’hôtel vers 9h car pas d’autres choix, c’est dimanche, tout est fermé aux alentours. Pas très satisfait du service de l’hôtel btw.

Ensuite, en route pour Ushaka, l’un des plus grands aquariums du monde.

Sur la route, petit coup de panique quand un homme essaie de voler mon téléphone par la fenêtre entrouverte de la voiture. Heureusement il n’a pas réussi mais on avait oublié que les grandes villes peuvent être dangereuses !

Sous l’océan

Arrivés à Ushaka : on pensait juste trouver un aquarium mais c’est carrément un parc d’attraction. On passe d’abord un énorme centre commercial où on trouve des restos, salons de massage, magasins d’habits et des aventures avec des animaux genre Fear Factor. Pour enfin arrivés à l’entrée, on prend le combo : Sea World (aquarium, shows) et Wet’n’Wild (piscine, toboggan). Prix de la Saint-Valentin ❤

Je suis toute contente d’aller voir les poissons 😀 L’aquarium est fait comme si on était dans un sous-marin, c’est hyper sympa !

durban ushaka tortue
durban ushaka selfi
durban ushaka raie
Après cette visite, on va voir le Dolphin Show. Show à l’américaine, c’était sympa de les voir sauter mais sans plus. Ensuite,  on va faire un tour dans le parc aquatique. Quelques descentes de toboggans ça fait du bien de se rafraichir ! Le parc est vraiment immense.  On se repose un moment au bord de l’océan en regardant les surfers 😀
durban harvey's restaurant

Au bord d’un verre

Ce soir, on profite pour se faire un joli restaurant.  J’ai choisi le Harry’s bar parce qu’apparemment c’est les meilleurs cocktails de Durban. En plus ça tombe bien c’est à 5 min de notre hôtel. On commence par un burger haut de gamme très bon pour ensuite se faire plaisir au bar. On a passé une superbe soirée dans ce restaurant et nous vous le conseillons vivement. Le service est très gentil et les plats sont de qualités.

durban harry's bar
durban harry's bar cocktail
Pour la dégustation de cocktail : Martin : old fashion (un classique) malheureusement trop dilué. Et moi Asian Fusion, une spécialité. Gin Tonic revisité aux saveurs de citronnelle, gingembre et vanille avec flambage du verre. Un bon choix !

Jour 15 : Durban – Himeville – Harrismith (576km)

Réveil 7h. La fin du périple n’est plus très loin 🙁 Aujourd’hui notre destination finale est Harrismith en direction de Johannesburg.

La route passe par le Drakensberg (Dragon Mountains), une montagne impressionnante par sa taille et sa verdure.

On passe par des villages de fermiers : Underberg, Himeville. Pour finalement arriver au grand lac que Martin avait découvert sur Tripdavisor et envie de voir.

Telle une oasis

Pour accéder au lac il faut entrer dans un lodge de luxe Sani Village Lodge, le gardien nous laisse entrer. Ce lodge a l’air désert, on voit le proprio qui nous laisse nous balader librement dans les alentours.

himeville lac
himeville lac saut
himeville lac vue

Effectivement le paysage des montagnes et du lac est magnifique, ça valait le coup de faire un détour. En plus on était seuls au monde sur ce petit îlot ! Pause miam sur le banc et il faut déjà repartir car encore beaucoup de route…

20h30 : On arrive à destination : ville fantôme, derrière un portal se trouve Village Lodge. Accueillis par un personnage un peu étrange mais très sympathique, Johan. La chambre est très correcte pour le prix 16.- chacun, ça suffit pour la nuit.

Jour 16 : Harrismith – Benoni (269km)

Encore pas mal de route pour le retour. On fait le plein chez Mugg&Beans, essence pour la voiture et petit-déjeuner pour nous. Un peu cher pour ce que c’est mais on avait pas d’autres beaucoup de choix.

Le meilleur pour la fin

En début d’après-midi, on arrive à African Silhouette Lodge. Une dame adorable nous accueille : Suzan.

Elle nous montre notre chambre qui est vraiment chou avec un petit jardin privé et une douche extérieure. Le rêve! Parfait pour profiter de notre fin de séjour en Afrique du Sud.

silhouette lodge entrée
silhouette lodge douche

Pour notre dernier repas, on choisi une valeur sûre : Ocean Basket, le fameux restaurant de sushis.

On se fait plaisir sushis et bière. Le serveur nous propose un alcool du coin : Appicato très chimique qui a comme un goût de médicament, on n’a pas trop aimé.

ocean basket sushis
Super contents et repus de ce dernier repas, on s’endort avec le bruit de l’orage et des avions qui passent au dessus de nous. Demain ce sera à notre tour d’être là-haut.

Jour 17 : Benoni – Joburg (quelques km)

On se lève gentiment et préparons nos sacs pour la dernière fois. Suzan nous a préparé un petit-déj de roi : fruits, yoghurt suivi d’omelette et toasts. On est full full full !! Après un petit mot dans le livre d’or et une photo pour Suzan, on part pour l’aéroport. Ce lodge est vraiment top pour séjourner proche de Johannesburg ! 

On commence déjà à galérer avec nos valises à l’aéroport car on ne peut pas encore check-in. On opte alors pour un tour de la ville privative (car on est les seuls) pour 800R, une somme quand même. 

Autour de Johannesburg

Notre guide est super, il connaît très bien la ville, nous donne beaucoup d’explications sur nos visites. On passe par Soweto, puis au Mémorial d’Hector Pieterson, on s’arrête devant les deux maisons de Mandela. Le guide nous emmène dans Johanneburg, un quartier plutôt business maintenant et pas très joli. On était super contents d’avoir fait ce tour et d’en savoir plus sur l’histoire de la capitale et de l’Afrique du Sud. 

Retour à l’aéroport, check-in et hop dans l’A380, on est trop bien ! Hyper moderne et spacieux, je suis presque contente d’être dans un avion. Lorsqu’on atterrira à Londres il sera déjà.…demain. 

Bilan : 19 jours de voyages, 24heures de vol, 2 pays visités, 2655km sans problème, 2915 avec aller-retour passeport et 8 arrêts et des souvenirs plein la tête ! 

Retrouvez nos aventures sur un autre continent : l’Amérique du Sud